Suis-je toujours en phase avec ce que je propose ?

Nous avons un joli message à l’intention des photographes de reportages, famille, mariage, artisan, entreprise, … 
A tous les photographes qui saisissent la vie avec sincérité.

Cher photographe de reportages, 

 

Quand tu t’es lancé, tu as eu à cœur de bichonner tes prestations, penser à ta clientèle idéale, à tout mettre en oeuvre pour parvenir à la toucher, lui donner envie de vivre une expérience à tes côtés, lui offrir le meilleur de toi… 

Tout doucement, les choses se sont mises en place, pour aligner ta communication, ton why, tes produits, ta démarche…

Tu y as passé beaucoup de temps à tout construire, penser, analyser, râler, recommencer, sourire, tester, kiffer, espérer, consolider, … 

Aaaaaaah ! Et enfin vient le temps où tout roule comme sur des roulettes…


Enfin presque. Parce que des petits grains de sable dans les rouages résistent, et qu’il est difficile d’analyser d’où ils proviennent.
Tu as exactement ce que tu souhaitais au moment où tu t’es lancé ! Et c’est génial de voir le fruit de notre travail payer.

Mais … pourquoi maintenant que tout est en place, tu n’as pas plus de demandes ? Ou de contrats signés ? 

Il faut dire que tu as pas mal évolué depuis ton lancement, tu as expérimenté de nouvelles choses, tu en as appris plus sur toi aussi, et tu as développé de nouvelles compétences et envies, découvert certains besoins peut-être.

Et s’il y avait un décalage entre ton aspiration de départ, et celle d’aujourd’hui. 

Si tu te reconnais à travers ces mots, cette expérience, alors on t’invite à te poser cette question :

Cher photographe de reportages, Es-tu toujours en phase avec ce que tu proposes ?

backstage communauté photographe formation

Si cette idée d’article nous est venue, c’est parce que nous venons d’en faire l’expérience avec Documenter La Vie.

 

Et puisque l’authenticité est l’une de nos valeurs phares, on a à coeur de partager tout ça avec toi.

Lorsqu’on a commencé à réfléchir au projet Documenter La Vie, notre ambition était d’ouvrir un espace de partage et d’échanges, pour que les photographes intéressés par le reportage du quotidien y puisent l’inspiration pour, s’ils le souhaitaient, construire une démarche qui leur ressemble. 

(d’ailleurs, la publication de jeudi sur Instagram rappelait un peu tout ça, si tu veux aller y jeter un oeil)

Et nous sommes vraiment ravies de constater (notamment après Quintessence où l’on a vu de nos propres yeux ce cheminement incroyable s’opérer chez nos collègues) que ce projet a répondu à nos attentes. 

 

Mais dernièrement, nous avons eu une prise de conscience assez dingue :

 

Et si en fait nous ne nous adressions pas à la cible que nous avions imaginée ?

Et si, aujourd’hui, notre ambition n’était plus tellement celle du départ ?

Si nous faisons un bilan de ces premières années de vie de Documente La Vie, 

il faut reconnaître que le projet de départ a bien évolué,

 

tant par les supports proposés (apparition du groupe facebook, puis de la newsletter, disparition du forum, création des journées « Câlins-Party »,…), 

 

que par le contenu. Nous avons au fur et à mesure élargi les apports, en allant au delà de la pratique photo, en proposant des inspirations à propos du développement personnel ou encore de l’entrepreunariat par exemple. 

 

Et nous étions parfaitement OK avec cela.

 

Parce que nous restions parfaitement en phase avec qui l’on est, à chaque instant. Avec ce qui nous fait vibrer, avec ce qu’on découvre et qu’on a envie de partager, avec ce qui nous donne encore et encore l’envie de consacrer du temps et de l’énergie à un projet d’une telle ampleur. 

Alors nous avons avancé ainsi, au gré des besoins et envies de chacune, et de notre ambition de faire grandir le reportage de famille dans le paysage français, et de le voir s’illuminer de milles couleurs, univers, sensibilité. 

 

Mais la semaine dernière, nous avons eu comme une prise de conscience : 

Et si en fait, nous n'étions plus tout à fait en phase avec ce que nous proposons ?

Et si, depuis des mois et des mois, on avait à coeur, sans même en prendre conscience, de s’adresser à tous les document’coeurs.
A tous ceux qui, au delà de la famille, ont à coeur de documenter la vie, 

TOUTE LA VIE.

 

Et donc à tous les photographes de reportages.

 

Et si de nous-même, nous aurions créé une frontière en cherchant à lever des barrières ?

Finalement, on documente tout autant la vie, 

que l’on crée des souvenirs pour les familles, lors de mariages, ou que l’on travaille pour les professionnels ! 

 

N’est-ce pas ?

Reportage artisan professionnel entreprise corpo, photographe de reportage

Ça paraît une évidence, maintenant que nous avons mis le doigt là dessus.
D’autant plus qu’en prenant un peu de recul, nous abordons très souvent ces prestations là (mariage, pros…) dans les échanges/coaching que nous avons avec ceux que nous suivons, 

et même dans le contenu de Quintessence, nous abordons ces sujets au même titre que le reportage de famille…

 

puisque dans nos ADNs de document’coeurs, ils sont parfaitement transervaux. 

 

Car nous y mettons les même valeurs, nous travaillons avec la même démarche, parce que nous restons nous-même, que ce soit lors d’un mariage, ou d’un reportage du quotidien.
Tout ça est aligné… 



Alors si aujourd’hui, nous prenons un temps pour réaligner notre ambition et notre mission, alors nous souhaitons clairement et ouvertement nous adresser à tous les document’coeurs, 

 

à tous ceux, à toutes celles, qui documentent la vie, TOUTE LA VIE. 

La conséquence de cette prise de conscience : 

  • Nous aurons donc plaisir désormais à partager avec vous encore plus largement, en évoquant la démarche des photographes de reportage dans son ensemble, celle qui permet de documenter TOUTE LA VIE, 

sur des thèmes aussi variés que peut l’être la vie elle même, avec un joli arc-en-ciel d’émotions ;

  • Nous ouvrons le champs des possibles toujours plus, pour vous accompagner dans l’alignement de votre démarche, celle qui peut tout à faire relier la famille, le mariage, le corpo, les évènements, et tant d’autres sujets encore ;
  • Mais surtout, nous accueillons cette prise de conscience comme une magnifique ressource, une grosse bouffée d’oxygène qui ouvre sur de nouvelles voies d’explorations, d’expérimentations et d’inspirations. 

Finalement, le cadre était devenu trop petit pour tout ce qu’on avait envie de partager avec vous, 

alors on l’ajuste, on le refaçonne à la mesure de nos envies, besoins et ambitions.

Voilà des mois que nous travaillons sur la prochaine session de Quintessence, 

que dans nos contenus, dans nos coeurs, dans nos intentions, nous allions bien au delà du reportage du quotidien, 

mais il aura fallu tout ce temps là pour en prendre conscience, pour se dire : 

 

mais pourquoi on écrit partout qu’on se limite au reportage de famille ? 

 

Dans la réalité, pour nous, la vie, c’est beaucoup plus grand et varié !!! 

 

Alors goooo !!!! ouvrons grand les portes, laissons entrer l’inspiration ♥

Voilà, maintenant tu sais tout des réflexions qui nous animent très fortement ces derniers jours.

On serait curieuses de savoir comment tu as reçu cette nouvelles perspective pour Documenter La Vie … est-ce pour toi une surprise, une évidence ?
Est-ce que cela soulève chez toi des questions, des craintes, des idées ? 
Est-ce que tu te reconnais derrière ces mots « photographe de reportages » ?

Tu peux nous laisser un petit (ou grand) mot, pour nous partager ton ressenti vis à vis de tout ça. 

Et si tu le souhaites, nous dire si toi aussi tu as déjà vécu une telle expérience de réalignement. 

 

Est-ce que ce questionnement répond à une problématique que tu rencontres actuellement ? Ou t’éclaire sur ce que tu as pu vivre par le passé ? 

Et toi, aujourd’hui, es-tu toujours en phase avec ce que tu proposes, ce que tu as pensé et créé hier ?

 

Comme cet exemple le montre également, lorsque l’on est seul.e face à soi-même (même quand on est 3 dans un même projet), 

il est difficile de prendre du recul, de prendre conscience des grains de sable dans le rouage, de sortir la tête du guidon. 

 

 

Alors nous te proposons nos 3 regards complémentaires, nos expériences, nos outils, nos recherches, notre temps et tout notre amour,

pour toi, 

pour t’aider à gagner un temps fou et une énergie dingue, pour faire ce travail d’alignement. 

 

C’est pour ça que l’on a créé Quintessence, pour tous les document’coeurs qui veulent faire des pas de géants !!! 

 

La prochaine session a lieu bientôt, tu auras donc très rapidement des clés concrètes et pérennes à utiliser pour grandir et vivre sereinement ton rôle de photographe de reportages, de document’coeur. 

 

Il est toujours temps de t’inscrire, de t’offrir cette parenthèse essentielle pour prendre du recul sur ton activité et pouvoir valoriser ce que tu as de plus beau pour exercer ce métier de photographe avec sincérité : TOI. 

Témoignage d'un participant au workshop reportage photo, Quintessence

Les photos d’illustration sont issues du travail de reportage des photographes Elodie Forot, Julie Laraigné et Nicole Gevrey